Hôtes de marque à Huy

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher

PREAMBULE

Si vous le voulez bien, ne reprenons dans cette liste que des personnages TRES CELEBRES (connus, disons, du monde entier ou même de tout-le-monde...). Nous n'y incluerons donc pas des acteurs de cinéma, des chanteurs et autres musiciens de notre époque. Quant aux sportifs, limitons-nous aux champions du monde ! Et parmi les personnages historiques, laissons tomber les évêques, curés, officiers, soldats, peintres moyens, politiciens, commerçants, etc, etc.. Nous ne nous en sortirions pas, cette belle ville de Huy a attiré tellement de gens et pour 10 personnes que nous citerions, nous en vexerions 90 autres qui se demanderaient à juste titre pourquoi elles ne pourraient pas figurer sur cette petite page ! Et nous ne mentionnerons pas les Hutois d'origine, car tous les Hutois et Hutoises sont des gens de marque (mais pas des hôtes)...

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


SAINT MATERNE, prédicateur: il est à Huy en 101 pour y prêcher la conversion au christianisme.[1]

Icône de saint Materne, 2ème siècle

ANTONIN LE PIEUX, empereur romain: vint à Huy en 148 pour....la construire. Des chroniqueurs rapportent que l'empereur romain Antonin, dit Le Pieux, arriva à Huy en l'an 148 selon René Dubois, et que, sous le charme, il décida de bâtir un château sur le rocher qui dominait le bourg qui se développa donc à cette époque autour du castrum de la rive droite.

(extrait de: http://www.pays-de-huy.be/fr/aux-origines-de-huy).

+ Hériger, historien officiel du Prince-Evêque Notger, dans « Faits et Gestes des Evêques de Tongres, Maestricht et Liége »/ an 1000 : Huy a été cité bien faite construite par Antonin Auguste.

Auréus de l'empereur romain Antonin le Pieux, avers et revers, 2ème siècle

ATTILA, roi des Huns: en 447, il prend, incendie et détruit la ville de Huy, en massacrant les habitants.[2]

Attila, fléau de Dieu, roi des Huns

SAINT DOMITIEN, chanoine de Maestricht, évêque de Tongres: réside plusieurs années à Huy entre 534 et 558 embellissant la ville. Il se fait construire une modeste résidence à Huy, non loin de la porte de Constantinople.La légende dit qu'il vient à bout d'un dragon qui hantait le bassinia. A son décès en 558, son corps est ramené à Huy qui a voulu en faire son patron , il est alors enterré dans l'église Notre-Dame.[3]

Statue de Saint Domitien au Dragon dans la crypte Notre-Dame

OGIER LE DANOIS, duc danois,chevalier: vint assiéger le château de Huy à la fin du 8e siècle (792?), en délogea Basin premier comte de Huy et prit sa place pendant 21 ans.[4]

Le duc Ogier, chevalier danois, deuxième comte de Huy

NOTGER, Premier Prince-Evêque de Liège: évêque depuis 972, il est élu le 7 juillet 985 prince-Evêque de Liège. Il reçoit de l'empereur Otton III la totalité du comté de Huy abandonné par le comte Ansfrid et, momentanément, le titre de comte de Huy. Dès lors, c'est dans la ville de Huy qu'il établira sa résidence préférée, s'y sentant bien plus en sécurité qu'à Liège.

Notger élu Prince-Evêque de Liège et Comte de Huy le 7 juillet 985


GODEFROY DE BOUILLON, duc de Basse-Lotharingie: le 15 août 1095 assiste à Huy, avec l'évêque Otbert de Liège et plusieurs comtes locaux, au jugement du sous-avoué de Sassey Gauthier de Dun par l'Avoué Supérieur le duc de Haute-Lotharingie Thierry II.

Godefroy de Bouillon

PIERRE L'ERMITE, prédicateur de la 1ère Croisade: en décembre 1101 débarque (revient!) à Huy, rentrant de Palestine. Il a décidé de faire bâtir un sanctuaire en l'honneur du saint Sépulcre et de saint Jean-Baptiste le long du fleuve: ce sera le Neufmoustier. Il y mourra le 1er juillet 1115.

Dans la crypte de Neufmoustier, tombeau de Pierre l'Ermite

RAES A LA BARBE, dit de DAMMARTIN, frère du Comte de Boulogne et futur époux d'Alix de Warfusée: en 1105, s'étant attiré la disgrâce du roi de France Philippe Ier, vient s'établir à Huy avec toute sa suite. Il rend visite à Pierre l'Ermite au Neufmoustier, qui ne sera ouvert aux pèlerins qu'en 1106 et achevé en 1108.

cf Freddy Van Daele "Pierre d'Hérimont dit l'Ermite" Hosdent-sur-Mehaigne 2008, page 101.

Raes à la Barbe épouse Alix de Warfusée en 1112


OTBERT, prince-évêque de Liège : en 1113, il est fort malade et la Faculté lui conseille d'aller effectuer un pèlerinage à Huy. Il prend donc la barque à Liège et on l'attend à Huy avec 30 chevaux, qui y sont attelés pour le traîner jusqu'au Bassinia aux eaux bienfaisantes. Ceci indigne fortement le prélat, qui en guise de punition, ordonnera que les coupables ramènent la barque à force de bras au palais épiscopal de Liége à travers les champs de Hesbaye.

cf "Promenades historiques dans le Pays de Liége"/ volume 2/ pp 215-216/ Jean-Pierre-Paul Bovy/ 1839.

Le Prince-évêque de Liège Otbert et le comte de Luxembourg Henry V

SAINT BERNARD DE CLAIRVAUX, moine bourguignon, abbé de Cîteaux: passa à Huy le 22 janvier 1147, en route de Liège vers Gembloux puis Clairvaux, avec son biographe Geoffroy et un moine de Clairvaux, le Liégeois Philippe.[5]

Saint Bernard, promoteur de l'Ordre Cistercien

OTTON, cardinal, légat du Saint-Siège: le 12 avril 1229, fuyant Liège où il s'est mis à dos plusieurs membres du clergé soutenus par le préfet impérial d'Aix-la-Chapelle, vient se réfugier au château de Huy avec l'évêque Jean d'Eppes, d'où il lance l'interdit sur la Ville de Liège.[6]

Portrait du légat pontifical Otton


RICHARD de CORNOUAILLES, roi des Romains, souverain d'Allemagne: le 29 décembre 1258, en route de Worms à Douvres, visite Huy en compagnie d'une suite brillante de grands seigneurs de l'Empire. Au passage, il fait abattre les bretèches édifiées en surplomb des rues de la ville (et aussi d'autres bonnes villes de Liège)! Il veut montrer la puissance de l'Allemagne à ses rivaux les rois de France et de Castille ainsi qu'au Duc de Brabant.

cf André JORIS dans revue "Moyen-Age" tome LXIV/Bruxelles 1958 pp.271 à 283.

Richard de Cornouailles souverain d'Allemagne, frère du roi Henry III d'Angleterre

LE PAPE GREGOIRE XII, 1325-1417:de passage à Huy, il s'émerveille devant la ville et son château sur l'éperon rocheux au-dessus de la Meuse.

Médaille du pape Grégoire XII vers 1405

CHARLES-LE-TEMERAIRE, duc de Bourgogne: en novembre 1468, avec son cousin le roi de France Louis XI, s'empare de Liège, bat les 600 Franchimontois et revient en personne à Huy où il fait décapiter 5 rebelles liègeois.

Louis XI et Charles le Téméraire

MAXIMILIEN D'AUTRICHE, archiduc d'Autriche: en février 1483, il vient mettre le siège devant Huy, où les frères de la Marck lui opposent une longue résistance. Les deux partis finiront par conclure un accord, sous forme de concordat établi à Huy le 10 avril 1483. Un des deux bourgmestres de la ville sera décapité à Liège pour avoir conseillé la paix à Guillaume de la Marck...[7]

Archiduc Maximilien d'Autriche, empereur des Romains dès 1508


CHARLES QUINT, empereur des Romains: vient à Huy à trois reprises. Le 9 octobre 1520, année de son couronnement, avec une foule de princes, de cardinaux, de nobles. Ils arrivent par Saint Quirin et la Porte des Aveugles. Une partie est logée au château et l'autre en ville. Les 18, 19 et 20 février 1531, il arrive à Huy par la barque du prince-évêque. Il est accompagné de beaucoup d'ambassadeurs et de nobles. L'artillerie qui le salue est placée derrière Saint-Georges-en-Rioul. Le troisième passage à Huy a lieu le 1er février 1553. L'empereur n'a pas averti à temps la Ville de son arrivée. Il vient de Bomal par la Sarte et on doit aller le chercher avec des torches et des flambeaux. A cette époque, Charles Quint n'a que 53 ans, mais est dans un état de vieillesse et de débilité qui étonne les Hutois.

Charles Quint par Freddy Van Daele d'après Rubens



Le DUC D'ALBE, général, gouverneur des Pays-Bas: le 15 août 1565, venant du Condroz, il passe avec sa suite par Huy où il est reçu par l'évêque de Liège Gérard de Groesbeeck et les seigneurs du pays.[8]

Ferdinand Alvarez de Tolède, troisième duc d'Albe


DON JUAN d'AUTRICHE, beau-frère de l'empereur Philippe II: en janvier 1577, assiste à Huy à l'établissement de la Convention avec les Etats des Pays-Bas, sous l'arbitrage de la France et de l'Angleterre.

Don Juan


MARGUERITE DE VALOIS, future reine de France: en septembre 1577, en visite à Huy, venant de Namur par la Meuse, son bateau en train d' "aborder" (accoster) est surpris par une crue subite du Hoyoux, mais elle s'en sort miraculeusement. Elle considérera cela comme un attentat de la part de ses ennemis. Elle passera quand même la nuit à Huy et ne partira pour Liège que le lendemain.

Marguerite de Valois
Note de Marguerite de Valois sur sa visite mouvementée à Huy

LUCAS VAN VALCKENBORCH, peintre paysager dans la lignée de Bruegel l'Ancien: en 1595, vient à Ben-Ahin peindre Huy. En 1566, il avait quitté Louvain, sa ville natale, pour s'établir à Aix-la-Chapelle puis à Liège avec son frère Marten peintre lui aussi. Peintre attitré du grand-duc Matthias gouverneur des Pays-bas espagnols.

Auto-portrait 1593 de Lucas van Valckenborch

PIERRE LOUIS CARAFFE, nonce du Pape Urbain IV:le 9 MAI 1624 préside à la levée du corps de saint Mort déposé en 758 dans l'église St-Jean l'évangéliste à Huy, qui devient alors église Saint-Mort. saint Mort est né à Andenne en 698 et mort en son hermitage près de Perwez en 758.[9]

armes du pape Urbain VIII avec en haut à gauche le sceau officiel de la nonciature apostolique

MARIE DE MEDICIS, reine de France: le 22 MAI 1642 le convoi funéraire qui transporte son corps sur la barque de Liège venant de Cologne où elle est décédée passe par Huy sous la conduite du seigneur de Pugny.[10]

Marie de Medicis épouse du roi de France Henri IV

JEAN DEL COUR, sculpteur baroque Hamoir 1631-Liège 1707: vers 1643, il fait ses humanités chez les Augustins à Huy avant d'être engagé par le scupteur liégeois Arnold Henrard (cf Lily Portugaels dans La Libre Belgique du 20 juin 2006). Voyage en Italie de 1648 à 1658, élève du Bernin. Il est l'auteur des deux anges qui figurent aux côtés de la Statue de la Vierge Miraculeuse à La Sarte.

Le sculpteur Jean Del Cour peint par son frère Jean-Gilles

D'ARTAGNAN, homme de guerre puis mousquetaire: passe par Huy le 31 mars 1651 précédant les troupes du Cardinal MAZARIN en route de Bouillon vers Aix-la-Chapelle. [11]

Charles de Batz de Castelmore dit d'Artagnan


MAZARIN,Jules cardinal de France, diplomate: passe une première fois par Huy le 1er avril 1651 venant de Bouillon pour aller à Aix-la-Chapelle, chassé de France par les événements de la Fronde. Il reviendra séjourner à Huy du 18 octobre au 4 novembre de la même année. [12]

Mazarinade sur l'exil de Mazarin à Bouillon durant la Fronde. Gravure sur bois. Ph. Coll. Archives Larbor


LOUIS XIV, roi de France, le Roi-Soleil: ses troupes assiégèrent Huy à plusieurs reprises (entre 1674 et 1689). Le roi de France assista en personne aux sièges des villes jusqu'en 1692. Au printemps 1675, par exemple, il quitte Versailles pour prendre la tête de ses troupes en Hainaut et marcher sur Huy où il arrive le 1er juin, campant d'abord à Fallais. Le lendemain, sur le mont Pelaines au sommet du Thier de Statte, il reçoit les autorités communales qui viennent solliciter sa protection. Le 5, la garnison se rend, le 6 le gouverneur Nigrelli signe l'acte de capitulation. Louis XIV retourne alors à Fallais puis part vers Limbourg.[13].

Statue de Louis XIV à Versailles


MARQUISE DE BRINVILLIERS, issue de la noblesse de robe :en 1676, elle est arrêtée à Liège et conduite à Paris sous la garde du Maréchal d'Estrades qui l'amène rive gauche au Pont de Huy pour la remettre entre les mains d'une autre escorte. Le Maréchal fera sauter ce pont quelques jours plus tard, en même temps que le Château, sur ordre de Louis XIV. La marquise sera décapitée à Paris le 17 juillet 1676.[14]

Marie Madeleine Dreux d'Aubray, marquise de Brinvilliers

SAINT-SIMON, écrivain: passe par la ville de Huy en 1693 et le cite dans ses célèbres et monumentaux Mémoires.[15]

Claude Henri de Rouvry de Saint-Simon

VAUBAN, marquis, général des troupes françaises: vient occuper Huy en janvier 1703 avec une nouvelle garnison conduite par Camille d'Hostum, duc de Tallart. Ils font consolider certains endroits des remparts et restaurer divers corps de garde.[16]

Statue du marquis de Vauban par Bartholdi à Avallon

JOHN CHURCHILL, duc de Malborough, commandant l'armée britannique: fait et emporte le siège de Huy du 16 au 25 août 1703. Il viendra réitérer cet exploit en juillet 1705. Par ces deux victoires, il obligera les Français à reculer jusqu'à Bruxelles puis jusqu'à Lille et même jusqu'au Dauphiné.

Médaille commémorative du décès du duc de Malborough, John Churchill, en juin 1722

PIERRE LE GRAND, tsar de toutes les Russies: sa barque et celles de sa suite passèrent à Huy le 26 juin 1717, ayant quitté Namur à midi après une escale de 24 heures. Le but de ce voyage était d'aller prendre les eaux à Spa comme le lui avaient conseillé les médecins de Paris où il venait de passer six semaines.

Encyclopédie Larousse, dessin représentant le Tsar Pierre Ier le Grand



ANDRE MODESTE GRETRY, compositeur, Liège 1741-Montmorency 1813: vint à Huy en 1770- (il en parle dans ses " Mémoires ou Essais sur la Musique")- pour présenter sa soeur Ernestine comme chanoinesse (Soeur Marie-Catherine) au couvent de Ste Aldegonde et la rechercher, malade, en 1776 pour la conduire à Bruxelles. (Elle reviendra plus tard au couvent de Huy). Rappelons que selon son propre souhait, le coeur du musicien fut ramené à Liège, sa ville natale 15 ans après son décès: les émissaires liégeois allèrent le chercher en France , enfermé dans une urne en plomb, en août 1828 par voiture de poste et vinrent le déposer à Huy dans la barque de Liège où il arriva en grandes pompes par la Meuse le 7 septembre 1828, accompagné par la célèbre Société d'Harmonie hutoise.

Effigie d'André Modeste Grétry sur un billet de banque belge

FABRE d'EGLANTINE, poète, acteur, homme politique: en 1777 il se cache dans la région pour échapper aux gendarmes après avoir enlevé une jeune fille de 15 ans. Il passe par Huy en route vers Liège, est arrêté à Waremme et jugé à Namur. Il sera guillotiné pour raisons politiques en 1794.[17]

Philippe François Nazaire Fabre 1750-1794


MARIE-CHRISTINE d'AUTRICHE, archiduchesse, gouvernante des Pays-bas: le 24 juillet 1782, elle arrive à Huy avec son époux le duc Albert de Saxe-Tasschen au son de toutes les cloches de la ville. Ils descendent à l'hôtel du Heaume, où ils sont complimentés par les Autorités communales. [18]

L'archiduchesse Marie-Christine d'Autriche et l'archiduc Albert de Saxe


NAPOLEON IER, empereur des Français: le 8 novembre 1811, il est reçu avec sa jeune épouse Marie-Louise à l'ancienne abbaye Saint-Victor à Huy.[19]. Il était aussi passé à Huy comme "Consul à Vie" début 1803 (sa "berline" est tellement large et surchargée que l'on est obligé d'abattre la Porte de Namur pour permettre son passage).

L'empereur Napoléon Ier par Freddy Van Daele d'après Thévenin

WILLIAM TURNER, peintre, aquarelliste, graveur britannique(1775-1851): visita Huy en 1817,1824 et 1839. Il ramena chaque fois en Angleterre des cahiers de croquis. Il a laissé plusieurs vues en gouache/aquarelle de Huy, de la Meuse hutoise, de la collégiale, du pont, etc qu'il avait saisis soit de la route de Liège, soit vers l'ouest, vers l'est, vers le sud-est. Ces oeuvres sont datées de 1824 à 1839.

Auto portrait 1798 du peintre Joseph Mallord William Turner

LE PRINCE FREDERIC d'ORANGE des Pays-Bas, 1797-1881: assiste le 6 avril 1818 à la pose de la première pierre du fort actuel. Sur des plans établis par Camerlinck, lieutenant-colonel ingénieur, les travaux dureront 5 ans et coûteront 1.120.000 florins. Il remplace le fort démoli en...1715.

Médaille du prince Frédéric d'Orange-Nassau des Pays-Bas


LEOPOLD Ier, roi des Belges: en septembre 1831, vient visiter à Huy, avec ses parents de Saxe-Cobourg et la reine Louise-Marie les établissements industriels, entre autres ceux du Hoyoux.

Léopold Ier et Louise-Marie

VICTOR HUGO, écrivain: le 5 août 1839 il est de passage à Huy, en route de Namur à Liège. Dans ses lettres Le Rhin/Tome I, pages 134-135, il parle de Huy comme une des deux plus jolies villes sur la Meuse. Elle a encore une redoutable citadelle et a été autrefois une belliqueuse commune...des rochers sévères, des prairies riantes...et le seul vignoble de Belgique.... Il s'arrête quand même à Huy, puisqu'il y poste la lettre écrite à Namur pour sa femme et son premier journal de voyage.

Dessin de Victor Hugo en 1840, par Bouvenne d'après Prosper Mérimée

LE DUC DE BRABANT, futur roi LEOPOLD II: le 14 août 1865, assiste à Huy aux Septennales. Il est reçu à la gare par les Autorités, se rend à l'Hôtel de Ville puis directement à la Collégiale pour aller prier auprès de la Statue Miraculeuse de la Sarte.

Léopold II à Ostende

ZENOBE GRAMME, inventeur, électricien: vers 1875, déjà célèbre pour avoir inventé en 1868 la première dynamo à courant continu, il vient à Huy réaliser une expérience depuis le toit du fort: il allume une sorte de phare qui projette un faisceau de lumière balayant toute la vallée.

Né à Jehay-Bodegnée en 1826, mort à Bois-Colombes en 1901. Vers 1848, Gramme avait suivi des cours du soir à l’École industrielle de Huy tout en travaillant comme apprenti chez un menuisier de la région. Fait citoyen d'honneur de la Ville de Huy.

Timbre-poste "Zénobe Gramme" 1930

PHILIPPE D'ORLEANS, duc, prétendant au trône de France, grand voyageur: il fut de passage à Huy en 1911 ayant visité les grottes de Rochefort et en route pour les pays de l'est. Expulsé de France, il avait racheté le voilier polaire belge La Belgica et participé à 3 expéditions arctiques en 1905-1907 et 1909.

Jeton de 10 centimes à l'effigie du duc Philippe d'Orléans
Huile sur toile du voilier polaire belge La Belgica par Freddy Van Daele

PAUL DELVAUX, peintre surréaliste (Antheit 1897-Furnes 1994), habitant à Bruxelles, il revint très très souvent dans sa ville natale et aussi à Huy pour y peindre, par exemple: 1921/ L'écluse des Grands Malades - 1927/ l'Harmonie- 1929 Paysage à Huy- 1930/ Vue de Statte et la Meuse- 1934/ Paysage à Huy- 1934/La collégiale et le vieux pont- 1939/ Train dans la campagne de Huy, et d'autres comme : Les gares de Huy-Sud et de St-Hilaire, Le marché aux bestiaux, Un pont à Huy....Ce sont des dessins, des aquarelles + encre de Chine, des huiles sur toile. Il se disait "surréaliste au sens poétique mais non en théorie".

Paul Delvaux by Artist__Willy_Bosschem;_photo_by_Georges_Jansoone_(JoJan)__Vlastní_dílo_(Own_photo)
Huile sur toile/1927 par Paul Delvaux:l'Harmonie à Huy

LEOPOLD, prince héritier de Belgique, futur roi Léopold III: il vient inaugurer à Huy le 23 septembre 1923 le Monument aux Morts érigé Square Henrion, anciennement Square Rogier, sur l'Île en bord de Meuse rive droite.

Pièce d'or à l'effigie de Léopold III, roi des Belges.

GEORGES SIMENON, romancier: 24 mars 1924, le jour de son mariage à Liège, il passe en train à Huy, en route vers Paris. Il raconte son passage à la gare de Huy dans son livre "Pédigrée". [20].

L'écrivain liégeois Georges Simenon, couverture du magazine Face à Main du 5 octobre 1946

DOMINIQUE PIRE, religieux, curé, humaniste: né à Leffe en 1910, il arrive le 14 septembre 1928 au couvent dominicain de la Sarte pour sa formation de frère prêcheur. Il est nommé curé de la Sarte en 1946. En 1958, il reçoit le prix Nobel de la Paix. En 1960, il fonde l'Université de la Paix à Tihange et en 1962, la première Ile de Paix, à Gohira (Bangladesh). Il décède à Louvain en 1969 et est enterré au cimetière de La Sarte.

Georges Charles Pire, en religion Père Dominique

ARTHUR MASSON, écrivain wallon: il fut emprisonné par les Allemands au Fort de Huy du 16 décembre 1942 au 17 février 1943. Il a décrit cette incarcération dans une trentaine de pages de son livre "Toine dans la tourmente/1946".[21].

L'écrivain Arthur Masson au Fort de Huy

MAURICE ROSE, général major de la 3ème division blindée américaine: il vient libérer Ben-Ahin, Huy et Tihange le 6 septembre 1944. Appelé le plus grand des commandants "oubliés" de la 2nde guerre mondiale, le premier à avoir franchi la ligne Siegfreid, il tombera sous les balles ennemies le 30 mars 1945, âgé de 46 ans, dans une embuscade en Allemagne.

Portrait du Général Maurice Rose par Phil Levine

BAUDOUIN Ier, roi des Belges: le 9 juin 1956, vient à Huy inaugurer le nouveau "Pontia", qui portera son nom.

Baudouin, roi des Belges-statue à Ostende

LE DALAÏ-LAMA, prix Nobel de la Paix: se rend 5 fois à Huy-Tihange à l'Institut Thibétain. En 1990, 1994, 1999, 2006 et 2012, où il est fait citoyen d'honneur de la Ville. La visite prévue en 2008 n'a pas eu lieu pour des raisons politiques.

Le Dalaï-Lama

MATHIEU KEREKOU, général, Président du Bénin de 1972 à 1991, de 1996 à 2006: rend visite à Huy en 1999.(Huy est jumelée avec le ville de Natitingou depuis 1987). C'est d'ailleurs à ce jour (2016) le seul Chef d'état étranger à avoir été reçu à l'Hôtel de Ville de Huy.

cf http://www.huy.be/evenements/docs/brochure-ete-africain-web.pdf

Le Président de la République du Bénin Mathieu Kerekou 1933-2015

PRINCESSE ASTRID, princesse de Belgique, sénatrice: a participé à Huy le 12 avril 2002 au troisième forum de l'Alliance Mondiale des Villes contre la pauvreté en présence d'Odile Sorgho-Moulinier directrice du Programme des Nations-Unies pour le Développement, d'Isabel Tshombe commissaire générale à la Francophonie et d'Anne-Marie Lizin sénatrice-bourgmestre de Huy.

S.A.R.la princesse Astrid de Belgique



SOEUR EMMANUELLE, religieuse, humaniste, enseignante, conférencière: vint à Statte en 2004 à l'Institut du Sacré-Coeur pour y jouer la "personne-repère" d'une année thématique sur la solidarité. Elle y laissa le message "Aime et chante". Elle possédait trois nationalités: belge, française et égyptienne.

Portrait de Madeleine Cinquin dite Soeur Emmanuelle 1908-2008

LA FAMILLE ROYALE BELGE, au grand complet vint à la Collégiale de Huy le1er juin 2008 assister à un concert du violoniste Naoko Matsui. Etaient présents le roi Albert II, la reine Paola, la reine Fabiola, les princes Philippe et Laurent, les princesses Astrid, Mathilde et Claire, l'archiduc Lorentz ainsi que 9 petits princes et princesses. Et également le premier ministre Yves Leterme, le gouvernement flamand représenté par Kris Peeters, et la bourgmestre de Huy Anne-Marie Lizin.

La Famille Royale belge au grand complet

MONSIEUR SENKO, ambassadeur de Biélorussie était à la fête du 15 août 2009 de la Sénatrice de Huy Anne-Marie Lizin. Il a été accueilli au repas de Huy-Vision par Jacky Pleinevaux à la Maison Batta.

Costume traditionnel biélorusse

GODFRIED DANNEELS, cardinal, archevêque de Malines-Bruxelles: vient à Huy le 17 mai 2012 (année septennale) pour y célébrer la messe solennelle de l'Ascension, qui est retransmise en Eurovision.

Le cardinal Danneels, primat de Belgique

AMBASSADEUR DE CHINE, basé à Bruxelles, en visite à Huy le 10 avril 2017 pour inaugurer la semaine culturelle chinoise. Il est reçu à l'Hôtel de Ville par le Collège. Huy célèbre cette année 15 ans de Pacte d'Amitié avec la région chinoise de TAIZNOU.

semaine culturelle chinoise à Huy.NordEclair/Tournai/12.04.2017B9711711140Z.1_20170412202656_000+GO28SHA5M.2-0.1

Reference

  1. Annales hutoises 1882/1883
  2. Annales hutoises 1882/1883
  3. Annales hutoises 1882/1883
  4. L'istoire d'Ogier le Redouté par Trond Kruke Salberg/Oslo 2010
  5. Saint Bernard of Clairvaux by Watkin Williams/Manchester University Press 1920
  6. Annales hutoises 1882/1883
  7. Annales hutoises 1882/1883
  8. Annales hutoises 1882/1883
  9. Annales hutoises 1882/1883
  10. Annales hutoises 1882/1883
  11. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007
  12. Lettres du cardinal Mazarin Tome IV par A.Chéruel et Recueil des Instructions aux Ambassadeurs et aux Ministres de France Tome XXXI/1997 par Bruno Demoulin
  13. Jean-Pierre Rorive-La Guerre de Siège sous Louis XIV-éditions Racine 1958, p.95
  14. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007
  15. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007
  16. Annales hutoises 1882/1883
  17. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007
  18. Annales hutoises 1882/1883
  19. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007
  20. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007
  21. Guy Delhasse-Guide littéraire de Huy et ses alentours/2007

Catégorie