Récollets à Huy

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher

Histoire

En 1632, un premier hospice fut créé, à la demande expresse de ces Frères-Mineurs, dans une vieille maison de la rue Godelet, pour y loger des hôtes de passage, car le pape Urbain VIII venait de séparer cet Ordre Franciscain de Belgique en deux langues, la flamande et la française. Lorsque les Récollets voulurent rénover le bâtiment, les Capucins de Huy s'y opposèrent de peur qu'ils s'y établissent en nombre. S'alliant les nombreux ordres mendiants et les Métiers de Huy, ils obtinrent gain de cause à Liège et le Prince-Evêque fit alors supprimer la concession de l'hospice. Après une nouvelle requête, on accorda quand même peu après aux Récollets le droit d'ériger un hospitium pour 3 ou 4 personnes dans le quartier Saint-Pierre d'Outre-Meuse, donc extra-muros. Et finalement, après l'épidémie de peste de 1636, pendant laquelle les Récollets se montrèrent très utiles, ils obtinrent par testament du vigneron Colin le Mangon une belle maison et en 1647 le Prince-Evêque leur accorda la construction d'un couvent sur la rive gauche, en bord de Meuse, fondé par Messire Erard de Brion et son épouse. Leur église est consacrée le 10 octobre 1649, le couvent comporte alors 18 prêtres et 5 frères. Le domaine va en progressant jusqu'à la Révolution française. Le 22 brumaire an V, il sera vendu comme bien national (couvent,église, bâtiments divers et l'enclos), à Thomas Gillet, fondé de pouvoir du citoyen Lecouteleux...

Habit des frères Récollets Château Récollets Huy.JPG

Galerie

Bibliographie

A.Desmoulins in Annales du Cercle Hutois des Sciences et des Beaux-Arts tome VI/1884 , "Histoire du Couvent des Frères-Mineurs-Récollets à Huy de 1632 à 1678", traduit par Jules Fréson.