Remparts de Huy

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher

Histoire

Dès 1066, à la réception de leur Charte des Libertés, les Hutois commencèrent à entourer leur Ville d'une enceinte. D'abord en bois avec des portes en dur, ils la voulurent ensuite en pierres à la fin du XIIe siècle. Elle entourait la Grande Ville, rive droite et la Petite Ville, rive gauche, comportant 19 portes, une trentaine de tours (dont 12 existent encore de nos jours). Sa hauteur variait de 6 à 8 mètres, son épaisseur de 2 à 3 mètres et sa longueur totale avoisinait les 3,5 kilomètres. Le second Traité de la Barrière, signé entre l'Empereur d'Autriche, le Roi de Grande-Bretagne et les États Généraux des Provinces-Unies le 15 novembre 1715 à Anvers, ordonna à Huy de détruire ses remparts et son château (la finalité du traité étant de créer une barrière au nord de la France pour protéger les Provinces-Unies d'une nouvelle invasion française). Les vestiges de la muraille furent classés en 1972.

Tour d'angle rue des Croisiers (privé)
Plan extrait d'André Joris "La Ville de Huy au Moyen Age"/ Paris 1959
Rempart et escalier, rue des Croisiers (privé)
Tour d'angle et mur vus de la rue des Remparts à Huy